veuve ou divorcée?

depuis quelques jours, je me sens veuve

enfin, exactement depuis que michel m’a demandé de « sortir de la société », ce qui veut dire en langage courant:

je n’ai plus besoin de toi, je voudrais que tu sortes de ma vie, et surtout, que tu ne me coûtes pas d’argent, je veux garder tout mon argent pour moi

quand il a eu besoin d’un associé, et d’une aide pour faire marcher ce restaurant, il m’a trouvée

maintenant, il peut s’en passer

la bonne nouvelle, c’est que mes parts, 30%, valent 10 à 12000 euros

la mauvaise, c’est qu’il dit qu’il croyait que nous réglerions ça « amicalement », (= pas cher pour lui)

mais je me dis que, comme nous ne sommes pas amis, plus amants, et plus rien du tout,  nous verrons ce que nous en dira le comptable, le 15 décembre, et que je ne suis plus décidée à me faire avoir, pour ses beaux yeux, ou dans l’espoir qu’il m’aime encore un peu

j’ai quand même trouvé le courage de l’appeler (je ne dirai plus michel, je dirai M, rien que lire ou prononcer son nom me fait de la peine)

il a pu me dire qu’il voulait qu’on « arrête définitivement »

ça a été dur à entendre, mais depuis, je suis soulagée

il m’avait déjà dit d’arrêter de lui courir après, qu’il ne pouvait rien me donner, et c’est aujourd’hui que j’arrive à l’entendre

je me prépare à ce rv chez le comptable, comme si je me préparais à un divorce

un de plus

je commence à penser à M à l’imparfait (et oui, il l’est bien, imparfait, il était temps que je m’en rende compte!)

il me manque toujours beaucoup, je pense très souvent à lui, pour ne pas dire tout le temps, mais c’est moins douloureux, il commence à faire partie des hommes qui ont été dans ma vie, qui ont compté, et dont j’ai dû me séparer

je l’aime toujours

je le lui ai dit au téléphone, d’ailleurs

il m’a dit que ce serait mentir, de dire qu’il ne m’aime plus, mais il est toujours avec huguette, (il dit: on n’est pas avec, on sort avec, il y a donc la nuance qui lui permet de se sentir célibataire)

et qu’on ne sait jamais ce que nous réserve l’avenir…

mais ça, je ne veux pas l’entendre, c’est juste une façon pour lui de penser qu’il ne me perd pas complètement, il me garde en réserve

ce que je sais, c’est que je l’aimerai toujours, mais que je vais arrêter d’en souffrir

quand il me manque, je lui envoie de l’amour et de la lumière, et je me dis que je vais tourner la page…


Archives pour la catégorie Non classé

beaujolais nouveau

l’année dernière, j’étais allée avec michel boire un verre de beaujolais nouveau au longboard, et on avait passé la nuit ensemble, je me souviens que c’était bon: le beaujolais, michel, la nuit d’amour…

ce soir, je suis partie à la cave des mascareignes pour une dégustation de beaujolais, avec eve, raphi et gilles

et on a continué au long board, avec du foie gras et de la charcuterie

c’était bien aussi, de rire avec des amis, et de papoter

je me suis fait la réflexion que michel ne me manquait pas… j’avais un sentiment de liberté, et aucune tristesse

depuis hier, quand je pense à lui, je m’aperçois que j’y pense à l’imparfait: il faisait ceci, cela, il disait…

serais je en train de guérir?

vive le beaujolais, et les soirées douces entre amis!

 

la légende de michel

ça y est, c’est fini!

 

ce que j’aimerais que ce soit vrai!

c’est fini officiellement, ça se finit dans les faits, et dans mon coeur, c’est un travail de deuil, je me sens comme veuve

la différence, c’est qu’il est bien vivant, que je peux le rencontrer à tous les coins de rue, au bras de son huguette, toujours aussi craquant, et que ça me briserait le coeur

alors, je ne sors qu’aux heures où je pense qu’il travaille (entre 12h et 14h, et entre 19h et 23h, les horaires des restaurateurs…)

j’ai recommencé à pleurer, surtout depuis que je suis allé chez le comptable m’informer des conditions pour que michel me fasse « sortir de la société » comme il me l’a dit au téléphone, au lieu de me dire des mots d’amour comme je l’espérais

mireille m’a dit: c’est comme ça que se finissent les histoires d’amour, par des histoires d’argent

 

là, ce que je redoute, c’est de le revoir, ce qui sera sûrement incontournable pour la fameuse négociation de la cessation de mes parts

la bonne nouvelle, ça a été quand même la rondelette somme d’argent que doit me rapporter ma « sortie de la société »…

la légende de michel, c’est qu’il est un homme formidable, beau, intelligent, fort, hyper classe et fortuné

et libre…

la première fois que nous avons passé la soirée ensemble, où il m’avait invité à dîner, il m’a parlé de son ex femme, et de ses 6 enfants, 4 d’un 1er mariage, et 2 d’un 2ème mariage

ce qui était l’exacte vérité!

mais il ne m’a pas dit que son ex femme était sa 1ère femme, et qu’il était toujours marié à la 2ème

il l’est toujours à ce jour, 4 ans plus tard…

ça aussi, c’est la légende de michel, il est célibataire… alors qu’il est toujours marié, et qu’il a une « copine » (c’est comme ça qu’il dit)

je suppose que célibat veut dire pour lui: il n’a aucun engagement, et il vit seul

j’arrive à retrouver un peu de colère quand je pense à tout ça, alors qu’en général, quand je pense à lui, je ne pense qu’au beau michel des 1ers temps, celui qui était si charmant, si drôle, si généreux, celui qui n’existe plus, en tout cas plus pour moi

dans le film « mange, prie, aime », l’héroïne se plaint à un moment « je l’aime toujours, il me manque tellement, comment je vais faire? »

et il lui est répondu: « à chaque fois que tu penses à lui et qu’il te manque, envoie lui beaucoup d’amour et de lumière, et après, essaie de tourner la page »

c’est vraiment cela que je ressens, cet amour qui déborde, et dont je ne sais pas quoi faire, qui reste très important pour moi

je l’envoyais vers l’univers, pour qu’il reparte vers quelqu’un d’autre, mais c’est bien vers michel que je vais l’envoyer, et vers roland, vers mes enfants, laurent thomas anaïs et max, vers ma soeur edith, vers ma mère, et vers mon père, qui est parmi les étoiles….

et j’aimerais tellement pouvoir tourner la page!

l’amour est une drogue douce.. en général

involontairement, et inconsciemment, j’ai commencé ce blog le jour où j’avais inscrit dans mon agenda: « ça devrait faire 3 mois »

et ça faisait 3 mois, pour de vrai, que je n’ai pas vu michel

enfin, pas tout à fait

3 mois que nous avons passé la nuit ensemble, le 16 juillet, et depuis, rien

l’abstinence et le sevrage

mais nous nous sommes vus le 5 août, nous avons passé la soirée ensemble, et c’est en rentrant chez moi ce soir là que j’ai su

il fallait que j’accepte que cette histoire se finisse

mais que c’est dur

il y a des moments où je donnerais n’importe quoi pour être dans ses bras, pour sentir son odeur, pour toucher sa peau…

j’ai des poussées de désir terribles

des envies folles de partager un repas avec lui, d’entendre sa voix, de le regarder dormir à mes côtés

la nuit dernière: nuit d’insomnie

je n’arrêtais pas de penser aux moments les plus difficiles, les plus douloureux, de ces 4 années de relation chaotique, mais aussi magique, drôle et pétillante!

voilà, je recommence à penser avec nostalgie aux bons moments, alors que je ferais mieux de ne pas oublier ce qui a m’a fait tant de mal

je me relis, et je trouve ce que je dis d’une banalité affligeante! aucun intérêt pour quelqu’un d’étranger à l’affaire

même moi je m’ennuie en le lisant

comment traduire la passion, et les souffrances de cette relation?

dans son livre, « ces femmes qui aiment trop », l’auteur incite à écrire, en précisant que c’est une étape nécessaire de « guérison »

c’est une des raisons pour lesquelles j’écris

mais j’aime écrire aussi, et c’est un vieux projet

ça pourrait être le début de quelque chose

avec la possibilité d’être lue…

j’ai commencé à écrire ce soir en pensant mettre en mots ces images douloureuses avec lesquelles je me suis débattue toute la nuit dernière

mais, rien qu’à l’idée de commencer, c’est comme si je devais repasser par la souffrance

ne pas en parler, ne pas mettre de mots, j’ai l’impression que ça me permettrait de mettre à distance les souvenirs, et les émotions

je sais bien que cela me permet aussi de stagner, et de continuer à ruminer

comme le dit la chanteuse, non, non, non, je ne veux pas aller mieux!

je pourrai peut être écrire cette histoire par ordre chronologique, en commençant par le meilleur, ce qui me laissera du temps avant d’attaquer la dégradation

je suis toujours en train d’attendre qu’il m’appelle, qu’il pense à moi, qu’il revienne vers moi, qu’il réalise que je suis la femme de sa vie, et qu’il sera heureux avec moi…

et je sais aussi que c’est impossible, qu’il ne pourra pas changer à ce point, et que je risque seulement de retomber dans l’addiction à cet homme que j’ai dans la peau…

mon dieu, donne moi la sérénité d’accepter ce que je ne peux pas changer (lui et son incapacité à m’aimer), le courage de changer ce que je peux changer (moi et ma tendance à aimer trop), et la sagesse de faire la différence!

donc, au lieu d’attendre qu’il revienne vers moi, attendre à dépasser le manque de lui

réussir le sevrage de cette drogue: l’amour (excessif) pour un homme qui ne le mérite pas, et n’en veut même pas!

toute première fois!

bon, ben, voilà, je l’ai ouvert ce blog, depuis le temps que ça me titillait!

j’avais envie d’écrire, et en même  temps peur d’écrire… comme si cela allait donner trop de poids à des souvenirs, et réveiller trop de chagrins à les évoquer…

j’ai derrière moi une longue carrière de femme qui aime trop

qui a trop aimé

et qui aimerait passer à autre chose

peut être aimer juste ce qu’il faut pour qu’amour ne rime pas avec dépendance, mais qu’indépendance ne rime pas avec solitude

ça y est, j’ai lâché les gros mots: amour, dépendance et solitude….

je voudrais écrire ici chaque jour quelque chose du passé, pour réussir enfin à ce qu’il soit passé, et ne m’empêche pas de vivre au présent!

 

 

Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur Unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier article. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par email à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.

Dans votre admin, vous pourrez également vous inscrire dans notre annuaire de blogs, télécharger des images pour votre blog à insérer dans vos articles, en changer la présentation (disposition, polices, couleurs, images) et beaucoup d’autres choses.

Des questions ? Visitez les forums d’aide ! N’oubliez pas également de visiter les tutoriels listés en bas de votre tableau de bord.

misoprostolfr |
paroxetinefr |
Les Chroniques extranormale... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | touha6080
| Splendeur et aveuglement de...
| Téâ Formation